Bouffe, régime et autres plaintes

Il y a environ un mois, je me suis rendue chez une diététicienne. Selon moi, je dois perdre environ dix kilos, pour retrouver ma ligne d’y a deux ans.

Malgré que je fasse du sport, mon corps ne me convient pas du tout et vivant seule (en général) j’ai parfois la gourmandise de manger sans pour autant avoir faim et en particulier n’importe quoi.

Pourtant, je cuisine et pas trop mal sans vouloir me vanter mais étant tout de même étudiante il m’arrive d’avoir la flemme en rentrant des cours. Soit !

Donc je suis allé au rendez-vous. Là-bas les questions ne m’ont pas parue telles que je les imaginais. Je ne sais pas pourquoi, mais cette femme ne m’inspirais pas, mais bon c’est elle la doctoresse alors écoutons là n’est-ce pas ?

Nous avons beaucoup parlé pour conclure que je n’avais aucun réel besoin de régime vu que je mangeais de tout et sans déborder en quantité ! Hein quoi ? Non mais je fais quoi alors là? Je lui répondu que j’avais bel et bien un problème avec la nourriture. Je me force à me restreindre, quand j’ai faim en dehors des repas je me dis non, basta, pas touche, le diner est dans deux heures. De plus je lui avoue avoir été boulimique vomitive pendant pratiquement toute mon adolescence… Et que je ne connais ni la sensation de faim, ni celle d’être rassasiée.

Enfin, déclic de sa part. Je dois écouter mon corps (sur le coup ça paraît absurde, j’avoue. N’empêche c’est pas une partie de rigolade).

Bon écouter mon corps, quand on vous le dit ça paraît pas si compliqué mais je peux vous dire qu’ayant vécu 20ans sans aucune sensation de faim et devoir attendre qu’il gargouille pour manger ça vous coupe du monde social, ça vous oblige à compter vos petits pois dans l’attente d’une faim prochaine et si elle ne se manifeste pas bien attendre…

En plus, j’ai l’impression de manger plus qu’avant car ce foutu estomac a désormais décidé qu’à 10h30 précisément, je devais manger. Hors entre 7h30 et 12h30-13h je ne mange jamais rien !

Conclusion je culpabilise.

Second rendez-vous. Elle me reçoit encore avec cette tête que je n’arrive pas cerner. Ce visage qui vous regarde et vous donne l’impression que tout ce que vous dites est de la vaste blague… Même mon chéri m’a fait la remarque. Pourtant, il est le premier témoin, je ne ment pas sur ce coup là, de toute façon je suis une piètre menteuse, donc à quoi bon.

Donc, lors de ce rendez-vous, elle me remet mon plan alimentaire. J’ai cru rêver… Mon filleul de 7ans aurait pu faire pareil… Je me suis fait peut-être des idées mais quelle diététicienne vous fait un plan alimentaire sans annoter les quantités d’aliments à consommer. Quelle diététicienne rédige un plan alimentaire dans une police proche du COMIC SANS MS, Taille 14 ? Bon je fabule peut-être… N’empêche.

Je relis son plan d’alimentation et remarque que j’ai droit à 4 collations par jour (si j’ai faim). Mais… JE SUIS AU REGIME NON ? Vu que je peux pas contrôler ma faim comment je fais si même un médecin me dis, vas-y mange… Moi je n’y arrive pas… Ce n’est pas de la mauvaise volonté ou quoi mais dés que je me retrouve devant un paquet de chips ou quoi, c’est Mr Hyde qui prend possession de mon corps.

Ensuite, je regarde de plus près les collations. J’ai presque droit à un sandwich (pain français) garni après-midi si mon corps le désire. Non mais même pour moi c’est trop ça…

J’avoue qu’après mûres réflexions en compagnie de chéri, nous en sommes venu à la conclusion que la chère doctoresse faisait bien son boulot mais que ce n’est pas ce que j’attendais d’elle. Bien sûr je veux apprendre à réguler mon alimentation et tout et tout mais j’aimerais aussi avoir des directives qui m’oblige à me contrôler, à me dire non ça tu ne peux pas manger, ça non plus et fini l’Ice Tea pétillant quand tu déprimes.  Je veux perdre du poids avant tout. Peut-être que je veux aller trop vite, je ne sais pas.

Ce n’est peut-être pas la tactique idéale, puis pourquoi je ne le ferais pas de moi-même après tout ?! Tout simplement car je n’y arrive pas. Si j’y arriverai je ne payerai as entre 35-50 euro pour aller voir une diététicienne…

J’exagère peut-être en peu tout ça. Je me fais des idées préconçues tout en me persuadant qu’il n’y aura aucune évolution.

Je vais attendre le prochain rendez-vous, lui expliquer les avantages et désavantages. Entretenir avec elle une bonne discussion et nous verrons bien.

De toute façon, je ne suis pas prête à cesser de me plaindre concernant mon poids (ou autre chose).

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-moi sur @d0miino